Toute l'actualité

Allongement de l’écluse de Rochetaillée : un chantier hors norme, unique en France

 
Photo du caisson

Photo du caisson de l'écluse de Rochetaillée

Afin d’harmoniser la longueur utile des écluses de l’axe Rhône-Saône, une opération d’envergure est actuellement en cours sur le site de l’écluse de Rochetaillée.

Il s’agit de procéder à l’allongement de l’écluse afin de permettre un passage optimisé des bateaux et notamment des convois poussés de 190 m(1). En effet, la situation actuelle (sas de l’écluse de 184,50 m de longueur) oblige les transporteurs à adapter leurs convois (une seule barge ou un pousseur de longueur réduite, donc moins puissant) ou à désaccoupler les barges des convois lors du franchissement de l’ouvrage(2).

La Direction territoriale Rhône Saône de Voies navigables de France assure la maîtrise d’ouvrage de l’opération consistant à allonger l'écluse par l'aval pour porter la longueur total à 195 m. Cette extension sera complétée par la construction d'un dispositif de guidage (mur guide à l'aval rive gauche de l’écluse) afin d'améliorer l'accès des bateaux à l'écluse. Le dispositif de guidage a fait l’objet d’un traitement architectural et sera accompagné d’une plateforme-belvédère et d'un aménagement paysager s'inscrivant dans la continuité du projet « Rives de Saône ».

Les contraintes de navigation sur la Saône Grand Gabarit limitent à 10 jours par an la durée des arrêts de navigation permettant des travaux dans le sas. Pour respecter ce délai extrêmement court, la technique utilisée pour allonger le sas de l'écluse consiste à pré-fabriquer les éléments constituant l'extension de l'écluse, afin de pouvoir mettre celle-ci en place pendant la période de chômage (arrêt de la navigation) programmée du 6 au 17 mars 2016.

L'extension est constituée d'un caisson métallique qui sera mise en place par flottaison puis immersion.

En complément de l'allongement du sas, deux postes d'attente ont été réalisés, un à l'amont et un autre à l'aval. Ces postes d'attente sont destinés au stationnement des automoteurs ou des convois fluviaux en attente d'éclusage. Ils sont constitués de pieux métalliques, appelés ducs d'Albe, équipés de bollards pour l'amarrage des bateaux.

L’ensemble de l’opération est co-financée : VNFVoies Navigables de France 71 %, Région Auvergne-Rhône-Alpes 22 %, Europe 7 %. Elle est labellisée Plan Rhône.

(1) Un convoi poussé d’une longueur totale de 190 m (2 barges + pousseur) représente l'équivalent de 200 camions ou de 4 trains et peut transporter jusqu’à 4 400 tonnes de marchandises.

(2) Le passage à l’écluse avec désaccouplement dure aujourd’hui de 2h à 4h alors qu’après les travaux il ne durera que 20 minutes.