Connaître le Rhône pour mieux agir

Quel est le potentiel écologique du Rhône ? Quelle abondance de la ressource ? Quelle est l’efficacité des actions de restauration mises en œuvre ? Quels sont les risques de pollution par les sédiments ? Quelle quantité de graviers et sables transitent dans le fleuve ? Quelle pérennité des projets de restauration ? Le programme d’études et de recherche intégré au volet Qualité des eaux Ressource et Biodiversité (QRBQualité des eaux, Ressources et Biodiversité) du plan Rhône vise à répondre à ces questions.

Le Rhône - Aménagement Belley / Lac du Bourget © F. Barrats

Le Rhône - Aménagement Belley / Lac du Bourget © F. Barrats

Premier fleuve de France par son débit, le Rhône a fortement été aménagé au cours du 19ème et du 20ème  siècle. D’abord pour la protection contre les inondations, puis pour les besoins de la navigation et la production hydroélectrique.

Le corridor fluvial rhodanien représente 10% de la surface totale du bassin Rhône Méditerranée mais le quart de la population et des emplois et plus du tiers de l'industrie. Le fleuve est donc soumis à une forte pression urbaine et industrielle, particulièrement à l’aval de Lyon. Il supporte également un réseau de transports d'échelle européenne.  L’axe Rhône-Saône abrite également une biodiversité très riche et, en particulier, de nombreux sites remarquables.

 

Mobiliser des connaissances pour innover

Dans la continuité du précédent plan, le volet QRBQualité des eaux, Ressources et Biodiversité vise à mobilise les compétences pour répondre aux enjeux de gestion d’aujourd’hui et de demain en faveur de la qualité hydro-écologique de l’axe Rhône-Saône et de la conciliation des usages.

Il s’agit de définir l’ambition de la restauration, élaborer des stratégies d’action  l’échelle de l’axe, identifier les modalités d’action les plus efficaces, évaluer l’action et anticiper les enjeux émergents.

Pour cela, des réflexions prospectives éclairent les prises de décision sur les actions de restauration du milieu Rhône et la préparation à des enjeux futurs.

Capitaliser la connaissance et assurer son transfert aux acteurs du Rhône - gestionnaires, collectivités, organismes institutionnels, partenaires du plan Rhône… - et plus largement, permet des prises de décisions plus efficaces.

Ambition :

  • Développer un socle de connaissances opérationnelles pour orienter et évaluer l’action en faveur de l’eau et de ses usages;
  • Réaliser annuellement au moins un évènement ou un document de valorisation opérationnelle de ces connaissances.

 

Soutenir des programmes de recherche et des études prioritaires

Le volet QRBQualité des eaux, Ressources et Biodiversité soutient des programmes de recherche récurrents et la mise en place d’observatoires qui constituent un socle de connaissance pour agir. Des études et projets de recherche peuvent également faire l’objet d’aides financières dès lors qu’elles concernent les sujets prioritaires tels que la recherche sur les nouvelles substances polluantes, le changement climatique, la gestion transfrontalière du fleuve, la gestion sédimentaire…Les principaux programmes soutenus dans le cadre du plan 2016-2020 sont listés ci-dessous.

L’Observatoire des sédiments du Rhône (OSR)

L’OSR sert à diagnostiquer le fonctionnement global du fleuve d'un point de vue sédimentaire (flux de sédiments, granulométrie, qualité physico-chimique). Il a ainsi permis de dresser l'évolution de l'état sédimentaire du fleuve au fil du temps et la localisation de certains dysfonctionnements.

L'OSR est avant tout un réseau de mesures qui permet d'une part de quantifier les flux de sédiments et les polluants associés aux particules en suspension et d'autre part de produire la connaissance nécessaire pour orienter les choix des gestionnaires : 

  • pour les travaux de remobilisation de sédiments (dragage, remobilisation des marges alluviales, recreusement des lônes...)  ;
  • pour la réduction des flux de pollution particulaire (pesticides, solvants, métaux, PCB...) du Rhône à la mer.

Ces 2 sujets sont prioritaires d’ici 2020.

RHONECO, suivi scientifique de la restauration écologique du Rhône

Il s’agit d’un suivi scientifique qui permet :

  • d’analyser les effets de la restauration écologique menée sur le fleuve Rhône (pêches scientifiques pour les poissons, comptage pour les invertébrés...) et donc de rendre compte de l’efficacité des actions ;
  • tester a priori des options de travaux en fonction des effets attendus sur les conditions d'habitats (débit liquide, débit solide, hauteur d'eau, vitesse d'eau, forme du lite, granulométrie des sédiments,....) et donc sur les populations aquatiques grâce aux modèles numériques développés par les scientifiques.

Ce suivi est en place depuis 1995, avant les premières opérations de restauration sur le fleuve, ce qui permet d'avoir une situation initiale très bien décrite. Rhoneco  est remarquable au niveau international et permet de justifier de l'efficacité des actions financés dans le volet QRBQualité des eaux, Ressources et Biodiversité.

Télécharger  la synthèse des résultats du suivi scientifique   

La conférence ISRIVERS : recherche et action au service des fleuves

Ce colloque a lieu tous les 3 ans à Lyon. Cet évènement international a accueilli 500 visiteurs en 2012 et 2015 (50% gestionnaire/50% scientifiques) et permis de valoriser particulièrement les projets conduits sur le Rhône et le soutien de l’Europe à cette ambition.

Le programme grands migrateurs

L'association Migrateurs Rhône Méditerranée  met en oeuvre un programme d'actions déclinant certains objectifs du plan de bassin sur les poissons migrateurs (PLAGEPOMI).  Les études, suivis et actions de communication permettent de :

  • observer des migrations et des reproductions pour apprécier les tendances d’évolution des populations et identifier ainsi les enjeux et objectifs d'action ;
  • mesurer l’efficacité des actions entreprises pour améliorer la continuité écologique sur le bassin versant du Rhône et notamment sur l'axe du Rhône et de ses affluents (passes à poissons / à anguilles, éclusées spécifiques...) ;
  • faire connaître les migrateurs, l'état des populations, les actions conduites en leur faveur et leurs résultats. 

La Zone Atelier Bassin du Rhône (ZABR) : un dispositif scientifique d’observation tourné vers les acteurs du territoire

Les partenariats et programmes de recherche pluriannuels engagés dans le cadre de la ZABR  contribuent largement à l’ambition du volet QRBQualité des eaux, Ressources et Biodiversité en faveur de la connaissance opérationnelle sur les milieux aquatiques et leurs usages.

La ZABR rassemble 21 établissements de recherche, qui abordent par différentes disciplines, les interactions entre le milieu fluvial et périfluvial rhodanien et les sociétés qui se développent sur le bassin versant. Elle est le support de programmes de recherches plurisdisciplinaires destinés à apporter des éléments pour l’aide à la décision publique en matière de gestion durable des cours d’eau et de leurs bassins versants.