Amélioration du passage de poissons migrateurs par l'écluse de Bollène

La stratégie pour une reconquête du Rhône par les poissons migrateurs du Plan Rhône prévoit préférentiellement le passage de poissons migrateurs par les écluses de navigation jusqu'à la rivière Drôme selon le principe existant sur les écluses des 3 aménagements aval.
Le franchissement de l’écluse de Bollène constitue la première étape de la remontée à l’amont des écluses de Caderousse, Avignon et Beaucaire, déjà équipées. C’est également l’écluse la plus ancienne et présentant la hauteur de chute la plus forte avec des contraintes hydrauliques et de génie civil.
La recherche d’une solution sur cette écluse a fait l’objet d’une série d’études préalables portant sur l’analyse de la faisabilité et des risques. Ces études ont identifié une solution à mettre en œuvre qui permette à la fois un gain en termes de disponibilité de l'écluse vis à vis de la navigation et de franchissement de l’écluse par les aloses. Elle consiste à modifier les caractéristiques structurelles de 3 vannes du bloc d'alimentation de l'écluse et à automatiser leur fonctionnement.
La durée de la phase de conception est estimée à 3 ans. Le budget prévisionnel est évalué à 260 000 € avec un soutien de l’Agence de l’eau et de la Région PACA.