Bon potentiel écologique du Grand Large

Le plan d’eau du Grand Large fait partie de l’aménagement hydroélectrique de Cusset sur le Rhône, exploité par EDFÉlectricité de France. Utilisé à l’origine comme réservoir d’eau pour ajuster la production hydroélectrique de l’usine de Cusset, le Grand Large est aujourd’hui un lieu dédié aux activités de loisirs.

EDFÉlectricité de France, le Syndicat Intercommunal d’Aménagement du Canal de Jonage et l’Agence de l’Eau se sont associés pour lancer, en 2010, une étude visant à évaluer le potentiel écologique actuel du Grand Large et à servir de base à la construction d’un programme d’actions . Il s’agit de la première étude de ce type menée sur une masse d’eau artificielle sur le bassin du Rhône.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la Directive Cadre Européenne sur l’Eau (DCE)Pour le Grand Large, il s’agit d’atteindre le bon potentiel écologique en 2015, c’est-à-dire une bonne qualité en tenant compte de l’ensemble des usages et contraintes actuelles sur cette masse d’eau artificielle.

Une première phase de diagnostic à conclu à un potentiel écologique du Grand Large comme « médiocre ». Différentes actions ont été préconisées pour améliorer la qualité écologique du plan d’eau. Elles aboutiront à un programme d’actions permettant de traiter les différents points relevés dans le diagnostic.
Cette réflexion découle d’une volonté commune d’EDFÉlectricité de France et du Syndicat Intercommunal d’Aménagement du canal de Jonage de trouver le meilleur compromis pour concilier la pratique de l’ensemble des activités existantes sur le plan d’eau avec l’amélioration de son potentiel écologique.