Plan de renaturation du canal de Miribel

Créé en 1854, le canal de Miribel se situe au nord du Grand Parc Miribel Jonage. Il est alimenté par un débit minimal (30 m3/s) restitué depuis le barrage de Jons : le reste de l’eau du Rhône est amené par le canal de Jonage jusqu’à la centrale hydroélectrique de Cusset, exploitée par EDFÉlectricité de France, où elle est turbinée pour produire de l’électricité, à concurrence de 600m3/s maximum. Aujourd’hui, le canal de Miribel fait l’objet d’un vaste projet de restauration, porté par le SYMALIM (syndicat propriétaire et gestionnaire du Grand Parc Miribel Jonage) et le Grand Lyon, et qui devrait bénéficier des financements de l’Etat, de la Région, de l’Europe, des collectivités locales, d’EDFÉlectricité de France et de VNFVoies Navigables de France.

Le projet consiste à réhabiliter le canal de Miribel afin de lutter contre l’enfoncement de son lit, de renforcer la stabilité et la qualité écologique de ses berges, de lutter contre les inondations, de restaurer le fonctionnement hydraulique du vieux Rhône et de sécuriser l’alimentation en eau potable du Grand Lyon.

Le projet préconise de nombreuses opérations de réaménagement, comme par exemple la création d’une digue de protection à Thil, la remise en eau des lônes de Jonage (1ère action réalisée dès 2015), le creusement de bras secondaire, le re-profilage des berges, etc…

Très ambitieux, ce projet emblématique pour le plan Rhône 2014 – 2020 se chiffre à 40 millions d’euros et 10 ans de travaux. Un plan de financement et de pilotage est en cours de construction entre les différents partenaires.