Restaurer les zones humides : des bénéfices pour les territoires

Restaurer les zones humides : des bénéfices pour les territoires

Les zones humides offrent de nombreux services gratuits

Par exemple, elles contribuent : 

  • A l’écrêtement des crues :

Les zones humides atténuent et décalent le pic de crue en ralentissant et en stockant les eaux. Elles déstockent ensuite progressivement les eaux permettant ainsi la recharge des nappes et le soutien d’étiage.

  • Au soutien d’étiage :

Les têtes de bassin versant jouent un rôle clef pour le soutien d’étiage. Par exemple dans les les tourbières : 70 l d’eau peuvent être potentiellement retenus par un tapis de sphaignes (mousses) de 1 m², épais de 20 cm (Manneville et al., 1999).

  • A l’épuration naturelle :

Les zones humides filtrent une partie des polluants organiques (dénitrification) et stabilisent les sédiments. Elles contribuent ainsi à l’atteinte du bon état écologique des eaux. Des zones humides situées dans de petits bassin versants peuvent retenir plus de 90% des matières en suspension, 86% de l’azote organique, 84% du phosphore total transportés par les eaux de ruissellement (Peterjohn et Correl, 1984).

  • Ce sont des réservoirs de biodiversité :

A l’interface milieu terrestre / milieu aquatique, les zones humides constituent des habitats de choix pour de nombreuses espèces animales et végétales. Les milieux humides accueillent 30% des espèces végétales remarquables et menacées et 50% environ des espèces d’oiseaux (PAZN, 1995).

Les zones humides en vidéo : Zones humides, zones utiles : agissons !

image6