Poursuivre les actions de recherche et d'innovation autour du transport fluvial et de la plurimodalité du fleuve

Le Volet transport fluvial du CPIERContrat de Plan Interrégional Etat-Régions apporte son soutien aux actions de recherche innovation qui permettent d’améliorer le niveau de performance technique, économique et environnemental du mode fluvial, ou de développer de nouvelles fonctionnalités.

Actions soutenues

La motorisation innovante de bateaux

A travers la poursuite du projet PROMOVAN Celui-ci a pour objectif de comparer les différents systèmes économes en énergie adaptées au transport fluvial et d'en évaluer la pertinence économique, technique et environnementale sur la chaine globale de la production énergétique. Le projet porte sur l'optimisation et la gestion énergétique de la propulsion des bateaux (motorisation hybride, pile à combustibles, condensateur haute capacité, solaire, batterie, biocarburant, récupération énergétique) pour une réduction des impacts environnementaux et sur la recherche de nouvelles sources d'énergie, notamment l'hydrogène. L'analyse se développe autours de 3 axes: la motorisation, la source d'énergie et le système de propulsion avec une évaluation du couple source d'énergie et type de propulsion. La recherche PROMOVAN consiste donc à rechercher un combiné diesel électrique performant pour les bateaux fluviaux mais aussi à rechercher une source d'énergie plus économe en énergie fossile pour ainsi répondre aux nouvelles exigences du marché et préparer l'avenir des bateaux fluviaux vers une consommation plus vertueuse et économe en énergie fossile.

L’optimisation des cales fluviales et fluvio-maritimes

Notamment dans le cadre du projet UTILE. Les engagements pris par la France en matière de réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) conduisent à privilégier les énergies moins polluantes et donc le report modal. La généralisation de l’emploi du conteneur 45 pieds Pallet Wide ou Euro conteneur 33 palettes dans les flux logistiques de la planète pourrait permettre de résoudre une partie du problème et augmenter les flux intermodaux grâce à ses avantages par rapport à la route:

  • emport de plus de palettes que dans un conteneur maritime ISO (33 au lieu de 27) ;
  • même volumétrie qu’une semi-remorque ;
  • possibilité de chargement latéral;
  • gerbable sur 6 hauteurs contrairement à la caisse mobile qui ne l'est pas.

Le développement de filières et process innovants

En particulier dans le domaine de la logistique urbaine : c’est ainsi le cas avec le projet de déchetterie fluviale engagé sur la Métropole lyonnaise, consistant à mettre en service une déchetterie fluviale, transportant par voie d’eau les déchets des habitants depuis un ou plusieurs points de collecte sur des quais de Lyon, pour les acheminer pour traitement au port Edouard Herriot. Au-delà de cette nouvelle fonctionnalité ouverte par le mode fluvial en site urbain, le projet porte certaines innovations relatives à la conception de la barge, sa motorisation, le mode de chargement des déchets collectés à quai.